Réseau des partenaires CompeTI.CA

Dans ce Guide, nous examinerons les compétences non techniques dans le contexte de développement de compétences numériques telles que définies par le Réseau des partenaires CompeTI.CA fondé en 2014 dans le but de développer un partenariat stratégique multisectoriel et multidisciplinaire pour comprendre l’écosystème, l’adaptabilité et le transfert de compétences numériques. Il a été créé en réponse aux enjeux liés aux exigences de l’économie numérique et a comme objectif général d’aider les organismes et les communautés directement ou indirectement impliqués dans l’éducation et la formation des citoyens et citoyennes à multiplier les occasions et les services d’appui à l’apprentissage dans un monde numérique, permettant ainsi à chacune et chacun de développer les compétences numériques transférables et adaptables à différents moments du cycle de vie-formation-carrière.

Les objectifs spécifiques visaient à (1) définir le continuum de compétences numériques en tenant compte de contextes variés du cycle de vie; (2) recenser les pratiques exemplaires de différents milieux éducatifs et de vie dans une perspective de continuum de compétences numériques; (3) élaborer et mettre en pratique des approches innovatrices de développement de compétences numériques transférables et adaptables et des outils de mesure de leur atteinte.

De plus, un nouveau modèle d’actions a été élaboré et mis en chantier dans les milieux de pratique en créant de nouvelles occasions de partage d’expertises. Ce modèle permet de poursuivre le travail du Réseau selon la Vision 2025 (Phase 2) est ses trois axes principaux, soit l’E-inclusion (accès au numérique équitable pour tous), l’E-enrichissement (pratiques pédagogiques favorisant le développement de compétences numériques la vie durant) et l’E-engagement (implication continue et croissante de tous les partenaires dans la réalisation de l’objectifs de citoyenneté numérique inclusive et réussie. Voici les grandes lignes de développement du Réseau qui se déroule en deux phases :

2014 – 2018 : Développement initial du Réseau

  • (en lien avec l’objectif 1) Une étude Delphi auprès des experts de divers milieux de partenaires : le milieu scolaire (écoles, districts scolaires, ministère de l’Éducation et du développement de la petite enfance du Nouveau-Brunswick), post-secondaire (collège communautaire, université), les familles, les organismes communautaires et les entreprises.
  • (en lien avec l’objectif 2) Étude de cas de pratiques exemplaires dans différents milieux de partenaires : (1) école primaire faisant le virage numérique; (2) pensée informatique; (3) perception des enseignants en rapport aux référentiels de littératie numérique; (4) labos créatifs; (5) compétences informationnelles chez les étudiants débutant leurs programmes de premier cycle; (6) les pratiques numériques de familles intergénérationnelles; (7) cours de littératie numérique pour adultes; (8) usage de simulateurs numériques dans le cadre d’enseignement de sciences au primaire; (9) enseignement à distance à l’université
  • (lien avec l’objectif 3) littératie numérique comme compétence essentielle (nouveau programme de littératie numérique pour adultes); participation aux discussions publiques du Plan d’éducation de 10 ans du N.-B.; arrimage entre la littératie numérique et le Profil de sortie de l’école francophones et acadiennes du N.-B.; nouveaux espaces d’apprentissages pour une école du 21e siècle

Résumé de points clé :  Vivre à l’ère numérique, une double mission : (1) éduquer à la citoyenneté numérique – utiliser les TIC de façon sécuritaire, éthique et responsable et (2) répondre aux besoins de l’industrie moderne : résolution de problèmes (compétences numériques incluant également la pensée informatique identifiée comme des habiletés essentielles faisant partie de situations quotidiennes de résolution de problèmes dans les environnements à forte composante numérique. Plusieurs paliers sont interpellés : (1) famille et préscolaire : impacts positifs et négatifs des TICS nouvelles relations intergénérationnelles; (2) milieu scolaire: niveau de compétences numériques faible pour les tâches complexes, corrélation positive entre l’usage ludique et les compétences académiques. (3) milieu post-secondaire: accès ≠ utilisation efficace, jeunes adultes peu motivés envers l’auto-apprentissage (en ligne); certains ont un niveau de littératie numérique faible; (4) marché du travail: requiert des compétences avancées, de plus en plus liées au numérique, un plus grand nombre de personnes doivent savoir s’adapter pour décrocher et maintenir un emploi; ils doivent apprendre à vivre des transformations radicales dans leurs façons de travailler.

Quelques faits accomplis : 15 partenariats formels créés et en développement : multisectoriels / interdisciplinaires 14 rencontres des partenaires pour faciliter le partage de connaissances dont un mini-symposium. Collecte des données auprès de 45 experts. Mise en chantier: 10 études de cas de pratiques exemplaires. Plus de 20 activités de publications et diffusions au niveau provincial (GovMaker, Forum de recherches sur les politiques publiques du Nouveau-Brunswick), régional (APTICA, Sommet de l’Éducation en Atlantique), national (Société canadienne de recherches en éducation) et international (Colloques CRIFPE, CIRTA, Intelligence numérique; conférences AERA, ED-Media, SITE, Global Learn, EDULEARN, IFHE).

Pages: 1 2 3 4 5

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑