Stratégie 2 : utilisation des outils de collaboration en ligne

L’utilisation des outils de la collaboration en ligne est considérée comme une stratégie efficace pour le développement des CNT des étudiants·es (Andrews-Todd et Forsyth, 2018). Nous proposons ci-dessous quelques exemples pratiques de la manière dont l’utilisation des outils de collaboration en ligne peut favoriser le développement des CNT des étudiants·es dans l’AL.

Monsieur Gabriel Dumouchel
Université du Québec à Chicoutimi
Université du Québec en Outaouais (campus Saint-Jérôme)
  • Nous proposons d’utiliser les technologies nouvelles bien établies, telles que les forums de discussion, les sessions de clavardage ou chat, les blogues, le wiki, les réseaux Twitter, Skype et Ning pour favoriser l’interaction, et des activités de réseautage social entre les étudiants·es dans l’apprentissage actif en ligne. L’usage de ces technologies offre aux étudiants·es la possibilité d’accroitre leurs compétencesen coopération (Martin et Bolliger, 2018).
  • L’utilisation des outils de collaboration interétudiante en ligne tels que la visioconférence, le courriel et les plateformes de communication telles que Google Hangout, Skype ou Facebook peut offrir aux étudiants·es des opportunités de développer leurs compétences en communication et en pensée critique à travers les interactions avec les pairs (Jacob et Ivone, 2020). ​
  • Dans l’apprentissage en ligne, les apprenants·es utilisent des outils d’écriture collaborative tels que Google Doc et Wiki pour travailler en collaboration avec les autres collègues à la réalisation d’un projet. Ainsi, ils développent les compétences en communication et en pensée critique (Huang et coll., 2020 ; Michiko, 2017).
  • L’utilisation des outils de collaboration en ligne entre les membres des équipes permet des interactions écrites et orales entre les étudiants·es. Les étudiants·es peuvent travailler ensemble sur leurs projets en utilisant, par exemple, les possibilités de SharePoint et d’autres outils de collaboration en ligne d’Office365. Ils pourraient ainsi développer leurs compétences de communication et de coopération (Benjamin, 2019 ; Çakiroğlu et Erdemir, 2019).
Madame Sandra Coulombe
Université du Québec à Chicoutimi
  • Nous proposons l’utilisation des applications en ligne comme Google Apps qui facilitent la réalisation d’un apprentissage collaboratif et la résolution de problèmes. Par exemple, l’étude de Peacock et Grande (2016) montre que le Google Slides permet aux étudiants·es de travailler sur la même présentation à distance de manière simultanée ou à des occasions différentes. Du même acabit, Google Docs permet aussi à plusieurs utilisateurs de collaborer sur un texte commun. L’utilisation de ces outils permet donc aux étudiants·es de développer leurs compétences en résolution de problèmes.
  • Il importe de savoir que les apprenants-es développent des compétences de communication et d’esprit critique lorsqu’ils sont engagés dans des activités visant à les aider à apprendre, à expliquer leur réflexion et à donner ou recevoir des rétroactions constructives. Voici un exemple pratique que Fleischmann (2019) propose pour amener les étudiants·es à un apprentissage collaboratif : les apprenants·es peuvent être invités à téléverser leurs travaux d’apprentissage sur le forum de discussion pour recevoir les commentaires de l’enseignant·e sur leurs travaux. Ils peuvent être également invités à fournir des commentaires écrits sur les travaux téléchargés de leurs pairs. Ces activités amènent les étudiants·es à communiquer et à réfléchir sur une rétroaction.
  • Les outils d’Office365 permettent à l’enseignant·e d’implanter des activités collaboratives de manière pragmatique afin d’aider les étudiants·es à acquérir les CNT. Par exemple, dans leur étude, Çakiroğlu et Erdemir (2019) ont utilisé la plateforme éducative Office365 avec ses logiciels soutenant les activités d’apprentissage collaboratif par projets. Parmi plusieurs applications de l’Office365, ils ont recouru à l’explorateur de fichiers SharePoint pour permettre aux étudiants·es de travailler avec les autres, organiser des projets et des équipes et partager leurs travaux. Les étudiants·es pouvaient poser des questions sur leurs projets et présenter leurs travaux hebdomadaires. L’enseignant.e pouvait quant à lui·elle fournir des évaluations et des commentaires. Les étudiants·es ont indiqué avoir développé leurs compétences en communication.
Madame Marie-Christine Dion
Université du Québec à Chicoutimi

Vlachopoulos et Makri (2017) proposent d’utiliser la plateforme d’Interwise pour organiser les visioconférences basées sur le Web afin de permettre l’interaction entre enseignants·es et étudiants·es. Cette interaction permet aux étudiants·es de développer leurs compétences de communication en ligne synchrone.

WordPress.com.

Retour en haut ↑