La formation à distance (FAD)

La FAD est un concept multidimensionnel visant à relier les distances géographiques, économiques, sociales et de communication entre : 1) les étudiants·es et les universités ; 2) les étudiants·es et les professeurs ; et 3) les étudiants·es et leurs pairs. Elle s’est développée plus fortement au cours des vingt dernières années et permet d’accroitre l’accessibilité à l’éducation tout en améliorant sa qualité, en préconisant la collaboration entre pairs et en donnant aux apprenant·e·s un plus grand degré d’autonomie et des responsabilités dans l’apprentissage (Fikru et Malose, 2018). 

Selon la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ)  (2019, p. 11), la FAD renvoie à une modalité d’enseignement qui « permet à une personne d’apprendre de façon relativement autonome, avec des contraintes minimales d’horaire et de déplacement, et avec le soutien à distance de personnes-ressources » (Figure 1).  

Figure 1. Formation à distance (FAD). 

La FAD se base sur une diversification des possibilités de la livraison de cours. En effet, un cours peut se donner de manière synchrone (en même temps pour tous) en mode audio, vidéo ou conférence Web, ou de manière asynchrone (au moment qui convient à chacun) à travers, par exemple, des forums de discussion en ligne. Cependant, les frontières entre la FAD et la formation en présentiel demeurent floues dans la littérature (FNEEQ, 2019). Plusieurs institutions éducatives ont commencé à diversifier leur offre d’enseignement en proposant des formations bimodales et hybrides pour adjoindre celles qui se consacrent pleinement à la FAD. On constate que l’accès gratuit au savoir disponible en ligne n’a cessé de croitre avec le développement des ressources éducatives libres (REL) et des cours en ligne ouverts et massifs (CLOM) (Cathia, 2017). Ainsi, les questions se posent sur les manières de favoriser le développement des compétences non techniques (CNT) dans le processus de la FAD.  

 

WordPress.com.

Retour en haut ↑