Stratégie 1 : discussion en ligne

La discussion en ligne demeure une stratégie pédagogique efficace pour le développement des CNT. Nous proposons ci-dessous quelques exemples pratiques de la manière dont elle peut être utilisée pour le développement des CNT des étudiants·es dans l’AL.

Monsieur Étienne Hébert
Université du Québec à Chicoutimi
  • Les étudiants·es peuvent diffuser les affiches de publication sur les forums de discussion asynchrones (FDA), ce qui leur permet d’acquérir les compétences de la pensée critique (Al-Husban, 2020). Les plateformes des cours telles que Moodle, Edmodo, Google Classroom et Canvas ont des fonctions qui permettent aux étudiants·es de tenir des discussions en ligne et de coopérer en groupe. Ces espaces leur permettent d’améliorer les compétences en matière de coopération et de communication (Jacob et Ivone, 2020).
  • Le forum et le débat en ligne tel que myUnisa permettent aux étudiants·es de travailler en équipe et de tenir des débats électroniques oraux sur leurs projets de recherches. En conséquence, ces étudiants·es développent leurs compétences en communication, en résolution de problèmes et en analyse (Tafess et Mphahlele, 2018). Certaines activités d’apprentissage peuvent étayer la discussion en ligne. À titre d’exemple, certaines stratégies pourraient être utilisées pour faciliter les discussions en ligne entre les étudiants·es telles que le débat sur un sujet donné, l’assignation à l’étudiant·e du rôle de facilitateur dans un apprentissage ou l’enseignement en ligne avec les pairs. Il est admis que les discussions résultant de ces activités sont bénéfiques pour permettre aux étudiants·es de développer leurs compétences en pensée critique et en communication (Khan et coll., 2017).
  • La création de séances de discussion dans l’Adobe Connect Meeting est un exemple pratique de l’organisation de la discussion en ligne où l’on peut créer des séances en petits groupes afin de permettre un bon déroulement des discussions entre les étudiants·es sur un sujet d’apprentissage. Par exemple, un·e enseignant·e pourrait créer de petits groupes d’apprentissage virtuel pour permettre aux étudiants·es en ligne de mieux s’engager dans des discussions de qualité avec un degré élevé d’interaction, de choisir un sujet d’apprentissage à discuter et de faire en sorte que les étudiants·es restent concentrés sur le sujet en discussion (Akcaoglu et Lee, 2016). En effet, les étudiants·es de chaque petit groupe peuvent interagir en privé avec leurs coéquipiers, partager leurs écrans d’ordinateur et activer leurs micros et leurs cameras pour les discussions. Pendant que les étudiants·es sont dans leurs groupes de discussion, l’enseignant·e peut les rejoindre et parler avec les membres de chaque équipe. Ainsi, les étudiants·es développent leurs compétences en communication, en collaboration (Kreie et coll., 2017) et en pensée critique (Akcaoglu et Lee, 2016).
  • Il importe de savoir que les étudiants·es développent leur pensée critique à partir des discussions en ligne organisées dans des plateformes d’apprentissage numérique telles que Moodle, dans les forums de discussion et à travers le courrier électronique. Afin de rendre les discussions en ligne efficaces en rapport avec le développement de la pensée critique, l’enseignant·e doit planifier un enseignement plus profond et plus réfléchi, qui pousse les étudiants·es à trouver les éléments d’argumentation et l’échange d’idées sur un sujet d’apprentissage. Ce type de pratique permet aux étudiants·es de développer leur pensée critique (Dochie et coll., 2017).

WordPress.com.

Retour en haut ↑